Miss

La Tamponnaise, Mélissa Leseine et les Miss dans le bon tempo

7ème édition de la Course la Tamponnaise et autant de succès enregistré par les organisateurs dont l'objectif premier est de faire se côtoyer des spécialistes de la course à pied et des débutantes, dans un esprit de fair-play et d'échanges. Normal, puisque la manifestation est mise en place dans le cadre de la Journée de la Femme.


Le crû 2013 a revêtu un aspect particulier, dans la mesure où Miss Réunion était dans le peloton. «C'est bien de montrer qu'une Miss n'est pas là seulement pour faire joli. Elle fait comme toutes les autres et court avec les autres». La remarque est de cette habituée du parcours de santé de Bel-Air, devenu au fil des ans le rendez-vous de marcheurs et des joggers. «Un endroit agréable que je découvre avec beaucoup de plaisir. Je reviendrai l'année prochaine» poursuit Marie-Claude, de la Rivière du Mât qui avait emmené avec elle ses deux sœurs, Josie et Huguette.
Stéphanie Robert ne s'est pas affolée, elle a pris tout son temps pour boucler les 4,400 km de cette «épreuve» réservée à la gent féminine, et ce en compagnie de sa dauphine Salomé Ramsamy. Toutes les deux sont arrivées pratiquement en même temps, très applaudies il est vrai pendant toute la durée de la course.
Ingrid Bègue, Miss Ville du Tampon et Elodie Maurer, son homologue de la Plaine des Cafres, étaient elles aussi dans la course, même si elles ne l'avaient pas spécialement préparé. Danseuses dans des groupes du Tampon, on imagine aisément qu'elles étaient en tout cas en bonne condition physique pour ce jogging au féminin. Comme toutes les autres participantes, nos jolies Miss ont ensuite dansé la zumba, sur le rythme imposé par la talentueuse et tonique Jeannette. Son charmant accent suédois a d'ailleurs séduit l'assistance.
Quant au palmarès de l'épreuve, on dira qu'il n'y a pas eu photo: la jeune Mélissa Leseine est partie seule comme une fusée, pour réaliser le meilleur chrono de la journée, soit 18'13'', devant sa coéquipière Hélène Taochy (18'38''), et la non-licenciée Augustine Vadivenou( 20'11''). L'histoire retiendra aussi le nom de la doyennedu jour, Pierrette Dijoux, 74 ans, et celui de la plus jeune, 11 ans, répondant au nom de Lucie Grondin.


La Tamponnaise, Mélissa Leseine et les Miss dans le bon tempo


Lundi 8 Avril 2013
Lu 607 fois



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 24 Novembre 2016 - 10:36 Les candidates Miss France sont à La Réunion

Dimanche 13 Novembre 2016 - 00:22 Miss Saint-Joseph 2016: Chanelle Técher couronnée