Beauté

Mon meilleur ami

Une vraie amitié entre un homme et une femme…

«Nous intriguons beaucoup les autres …»

Avoir une amie de cœur, sa meilleure amie, c’est une relation merveilleuse, parfois fusionnelle que beaucoup de femmes expérimentent. Caroline*, elle aussi connaît cette amitié mais sa meilleure amie est un homme… Certains prétendent qu’un homme et une femme ne peuvent pas avoir une vraie relation d’amitié, son témoignage nous prouve le contraire.


Adolescent, il avait réponse à tout ce que je ne comprenais pas…

Mon meilleur ami
«Je connais François depuis que j’ai 15 ans. Nous nous sommes connus au lycée. De ses histoires de cœur, de conflits avec ses parents, de sa famille je connais tout. Lui, c’est pareil il connaît tout de moi. François est mon meilleur ami, ma meilleure amie et cela fait plus de 20 ans que cette histoire dure. A l’age ou les filles se confiaient leurs petits secrets à l’oreille, j’avais déjà François. A nous voir toujours ensemble, tout le monde pensait que c’était mon petit ami. Jamais je ne suis sortie avec lui… Je sais qu’à un moment il n’aurait pas dit non, mais je n’ai jamais voulu. A l’adolescence cela nous est arrivé de nous embrasser sur la bouche à l’issue d’une soirée bien arrosée mais sans aucune suite. J’ai passé avec lui des heures au téléphone, fait du shopping avec lui. Nous avions le même groupe d’amis, nous surfions tous ensemble. J’étais garçon manqué, je pouvais le suivre dans toutes ses activités. Il plaisait beaucoup aux filles mais me demandait toujours mon avis. Il y en avait peu qui réussissait l’examen avec moi…Les filles me redoutaient, c’était marrant. De son coté il a toujours été très protecteur à mon égard. Il me mettait en garde contre tel ou tel garçon. C’était très intéressant d’avoir un meilleur ami du sexe opposé car il avait réponse à tout ce que je ne comprenais pas chez les hommes et vice-versa… Nous intriguions beaucoup les autres… Quels bons moments nous avons eus ensemble, lui me décryptant les garçons et moi les filles!

Je suis restée à la Réunion après mon bac et ai tout de suite commencé à travailler. Lui est parti en métropole. Cela a été très dur pour moi de le voir partir. Je me sentais seule. Je me suis demandée à un moment si je n’étais pas un peu amoureuse de lui. Je pleurais en pensant à lui, il m’a horriblement manqué. J’étais à l’aéroport quand il est revenu au bout de trois ans…. Ca a été l’un des plus beaux jours de ma vie. L’île m’avait semblée vide sans lui. Entre temps j’ai quand même rencontré mon futur mari. Un métropolitain qui tout de suite à plu à François. Mon mari a compris notre relation et n’a jamais été jaloux. De toute façon il n’avait pas le choix…

François lui est revenu à la Réunion avec une Réunionnaise rencontrée à Paris. Elle n’a pas du tout compris notre relation. Elle est déjà d’un naturel très jaloux… Pour elle c’est impossible qu’un homme et une femme soient amis si proches. Elle m’a tout de suite détestée. Personnellement je n’ai rien contre elle, elle ne m’intéresse pas vraiment. Après plus de 10 ans de mariage, le couple de François ne va pas très bien. Je suis toujours là pour l’écouter, pour entendre, mais nous nous voyons sans sa femme. Elle n’arrive pas à comprendre que je veux le bonheur de son mari, que s’il veut rester avec elle, je ferai tout pour l’aider. Mon mari est au courant des difficultés de François et lorsqu’il vient dîner à la maison , il s’éclipse pour nous laisser discuter tranquillement. Je sais que nous continuons à intriguer, que les gens discutent. La situation est claire avec mon mari, c’est ce qui m’importe… Je crois que ma vision de femme de ses problèmes actuels l’aide beaucoup. Il sait que je ne veux que son bien, comme une amie éclairée. Comme deux amies, nous nous appelons tous les jours, parfois plusieurs fois par jour. Notre amitié est saine et vraie, j’ai beaucoup de chance…».




*Prénom et lieux d’emprunt afin de préserver l’anonymat du témoignage

Mercredi 11 Novembre 2009
A P
Lu 1117 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 15 Novembre 2016 - 10:59 Hydration: j'en veux!