Evénement

▶️ EXCLUSIF - Shannen, la compagne de Yoan Spanu témoigne

Yoan Spanu a été retrouvé pendu dans la nuit du 6 novembre dernier alors qu'il se trouvait incarcéré à la prison de St-Pierre. Sa compagne, Shannen, qui a reçu l'appel de la directrice de la prison pour lui annoncer le décès de son petit ami, a accepté de se livrer sur sa relation avec Yoan.


▶️ EXCLUSIF - Shannen, la compagne de Yoan Spanu témoigne

Shannen et Yoan se rencontrent dans un bar de St-Pierre. Ils se mettent en couple en juillet-aout dernier avant de vivre ensemble durant les 2 mois qui ont précédé le décès du jeune homme. Ils décident d'emménager à Terre Sainte, lieu de colocation de Yoan. 

Comme l'explique la jeune femme de 24 ans, tout se passait bien à l'exception des relations avec le colocataire de Yoan. Après la bagarre qui a conduit à l'arrestation puis à la garde à vue de son compagnon, Shannen n'aura de nouvelles de Yoan que le 6 novembre, jour de la présentation devant le juge des libertés et de la détention (JLD). Elle pourra s'entretenir 2 minutes avec lui avant le JLD. Elle avoue ignorer totalement qu'il était en garde à vue.  

Durant ce court entretien, Yoan lui aurait dit: "Je ne me sens pas bien et j'ai très peur. Personne ne me croit, tout le monde me prend pour un fou. Ils veulent m'empoisonner, me mettre la corde au cou et faire passer ça pour un suicide. Il va m'arriver quelque chose, je ne suis pas drogué ni suicidaire".  

Le lendemain, à 5h du matin, Shannen reçoit un appel de la directrice de la prison lui annonçant que son petit ami s'est donné la mort, que les gardiens l'ont retrouvé durant la ronde. Le lendemain, elle se rend sur place et cette fois, la directrice lui aurait donné une autre version selon laquelle ce sont les co-détenus de Yoan qui l'ont retrouvé. 

Si elle ne se prononce pas sur la thèse du suicide de son petit ami, elle est catégorique sur le fait que Yoan n'était absolument pas suicidaire. Selon elle, il estimait que le suicide était un "péché", que s'il n'était pas croyant, il était "spirituel", préférant "prendre le bon dans toutes les religions".  

Fauché par le sort, le couple avait pour projet de s'installer à Maurice pour y faire de la location de chambres et de kayak. 



Mercredi 9 Janvier 2019
Régis Labrousse - Prisca Bigot
Lu 103 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 7 Janvier 2019 - 15:11 Naissance de siamoises à l'île Maurice