Portrait

Angélique Payet : « une femme de tête et une femme de cœur » selon Cauet

Pendant de nombreuses années Angélique Payet a été totalement incontournable à La Réunion, à la tête d’une agence événementielle. Aujourd’hui, elle a intégré l’équipe de Sébastien Cauet et a ainsi piloté cette semaine totalement folle de l’animateur vedette dans notre île. Rencontre...


L’opération séduction a été une réussite. Cauet et son équipe sont partis avec des pieds de plomb de la Réunion, totalement sous le charme. La magnifique Angélique le dit : "J’ai réussi à les faire tomber amoureux de notre île".

Qui est cette grande femme mince qui aussi incroyable que cela puisse paraître approche de la cinquantaine ? Elle se définit ainsi : "Je suis la fille de mes parents… J’aime me déterminer ainsi, mes parents qui n’ont pas hésité à quitter la Réunion quand ils étaient jeunes. Ils sont partis à 17 et 18 ans respectivement et se sont rencontrés en Métropole. Ils ont bâti leur carrière au travers le voyage et j’ai été contaminée. Tout le monde peut réussir, il faut ne pas hésiter à tenter l’aventure". Le père d’Angélique était militaire et a entrainé sa femme et ses trois enfants partout dans le monde, elle-même verra le jour à Paris. 
 

"Je ne suis pas millionnaire mais j’ai une richesse de vie que pour rien au monde je n’échangerais"
Elle grandira dans la capitale. Sa beauté, elle la doit à son métissage dont seule la Réunion a le secret, fait de sang alsacien et chinois du côté de sa mère, breton et malbar de Pondichéry du côté de son père.

En parallèle de ses études de droit, Angélique Payet  va tout naturellement être repérée par une agence de mannequin et enchainera de très belles campagnes, pour Guy Laroche notamment ou encore des téléfilms pour la RAI ou la BBC. Angélique raconte la suite : "ma vie a toujours été tracée ainsi, quand il y a  une opportunité à saisir j’y vais et cela me fait au moins une expérience. J’ai toujours dit oui quand quelque chose sortait de l’ordinaire et ai ainsi rencontré des gens atypiques. Je ne suis pas millionnaire mais je n’échangerai pour rien au monde ma vie contre celle de quelqu’un d’autre. J’ai toujours choisi les gens avec qui je voulais travailler".

La jeune femme va alors quitter la Métropole, voyant que beaucoup d’opportunités se présentent à La Réunion : "les choses n’étaient pas encore structurées et j’ai ainsi monté ma boîte de communication événementielle. J’avais envie de vivre à La Réunion car on revient toujours aux sources!". Cette création d’entreprise va coïncider avec la naissance de son fils "une boite de passion, ce que je faisais était magique".

Malheureusement Angélique va tomber très gravement malade en 2008  et n’a d’autres choix que de rentrer en Métropole pour se faire soigner. Son combat face à la maladie va durer deux ans.

 

Angélique avec toute l'équipe de Cauet
Angélique avec toute l'équipe de Cauet
Requinquée, elle repart alors pour de nouvelles aventures "dignes d’un film" selon elle. Angélique aura l’opportunité d’aller travailler à l’étranger. Son job?  Elle le définit comme celui d’une Olivia Pope à la française… (Ndlr : Olivia Pope est l’héroïne de la série Scandal qui raconte la vie professionnelle et personnelle d'une experte en relations publiques particulièrement réputée pour sa gestion des crises). Elle travaille sur la crise Ebola, rencontre Gorbatchev lors d’une soirée mémorable : "Je lui rappelais de beaux souvenirs de jeunesse. J’ai fait plein de rencontres comme des cadeaux de la vie,  des gens fantastiques, des chefs d’Etat mais aussi des gens très simples magnifiques dans des zones retirées du monde".

Cauet me dit souvent « tu es mon église au milieu du village » 
Côté vie personnelle, elle divorce… La suite ? "Ce job était un métier à risque car les zones étaient très souvent instables. J ‘ai arrêté sans arrêter".
Une opportunité, une fois encore s’offre à elle qu’elle saisit :  "Cauet m’a proposé d’être Secrétaire Générale de sa  boite… J’ai voulu voir". Cela  va faire deux  ans qu’elle a ainsi intégré l’équipe du turbulent animateur d’NRJ.  "J’y suis allée… Pour moi c’est une aventure comme une autre dans le milieu de la  télé et de la radio que je ne connaissais pas. Cauet a vu qui j’étais, selon lui une femme de tête et une femme de cœur.  Il me dit souvent «tu es mon église au milieu du village». Il m’a lancé un défi, je l’ai relevé l’ai gagné et suis rentrée dans son équipe".


Dans le milieu du show-biz tant que les projecteurs sont allumés c’est la magie quand ils s’éteignent c’est la véritable obscurité
Quel est son quotidien ? "Sébastien (ndlr : Cauet) me laisse faire ce que j’ai à faire. Quand il doit prendre des décisions je lui donne toujours les avantages et les inconvénients. Je lui donne les outils pour travailler, le mode d’emploi mais c’est lui le maçon  qui doit monter son mur". 
Elle l’avoue, le milieu du show-biz est très particulier : "C’est l’eau et l’huile en permanence. Il faut avoir une santé de fer. Le milieu de la  radio et de la télé est très particulier. J’ai travaillé avec le milieu politique, c’est plus simple. Le politicien en permanence est en campagne électorale. 
Dans le milieu du show-biz tant que les projecteurs sont allumés c’est la magie quand ils s’éteignent c’est la véritable obscurité et c’est là qu’il  faut garder les pieds sur terre et la tête froide.  Le cas échéant on est  vite entrainé dans la lumière comme les papillons et on se brûle les ailes. Je veille à rester à ma place et suis bien à l’ombre
".

Cette semaine à La Réunion avec l’équipe de Cauet est son idée. Elle avait envie de faire connaître à ses collaborateurs son île qu’elle aime tant et dont elle leur parlait sans cesse. Son envie était aussi de faire partager nos merveilles aux  900 000 auditeurs et 8,5 millions de followers de Cauet.
Elle parle avec emphase de La Réunion : "La  Réunion ce n’est pas seulement la nature , ce sont des paysages, les gens les carrys, les forêts de fougère arborescentes, c’est ti fleur fané et le partage. On est créole dans le cœur avant un lieu de naissance… C’est une idée être créole. J’ai voulu une opération séduction pour l’équipe de Cauet et les auditeurs, une découverte dans le sens noble du terme. Ils ont été envoutés, plus personne ne voulait partir. Ils envient les gens qui y habitent. Les auditeurs de Métropole ont posé beaucoup de question, on a réussi à susciter l’envie… L’idée serait de refaire peut être une émission dans un ou deux ans et d’emmener des auditeurs métropolitains. Cauet est parti avec regret ". 



Je sais que j’ai un autre livre de ma vie à écrire
Et sa vie privée ?… Son fils de 19 ans occupe le centre de sa vie et elle n’avoue n’avoir pas de temps pour sa vie personnelle. Angélique n’a pas pris vacances depuis un an et demi et le meilleur moyen de se ressourcer est de rester une semaine de plus, ici chez elle près de ses parents. 
La suite ?… "Je vais rentrer en métropole ou j’ai beaucoup de projets qui m’attendent et je sais que j’ai un autre livre de ma vie à écrire… Je pense que j’aurai bientôt une nouvelle vie qui va se présenter". Elle n’en dira pas plus…
La belle tient enfin à remercier ses plus fidèles : "Quand j’étais à La Réunion j’avais rencontré des gens super, restés fidèles et que j’ai retrouvé identiques à eux-mêmes bien qu’ayant une grande réussite. De vrais chevaliers ! Il en reste encore. Je tenais à remercier tout particulièrement, T si discret,  Jean-Philippe Karoubi et Claudine Wolf et aussi P qui se reconnaitra... Et celui qui n’a jamais failli, mon meilleur ami, prêt se couper un bras pour nous Richard Sawa. Ils m’ont donné un appui et j’ai pu soulever des montagnes, merci !"

Lundi 10 Avril 2017
Lu 8977 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 25 Août 2017 - 16:27 Louïz, au-delà du genre...