Evasion

Corfou, l'île de Sissi

Les sixties ont dansé et flirté sur la chanson «Les roses blanches de Corfou», interprétée par Nana Mouskouri, mais savaient-ils vraiment où est située Corfou?


Corfou, l'île de Sissi
Corfou est une île grecque dont le nom en grec est Kerkita. Elle est située dans la mer Ionienne, à l’entrée de l’Adriatique.  L'activité principale de l'île est l'agriculture, malgré le développement considérable du tourisme. Les arbres couvrent près de 60% de la surface totale et sont pour la plupart des oliviers, des orangers et citronniers, des arbres fruitiers et des vignes. On rencontre des oliviers dans la plupart des endroits, que ce soit au bord de la mer ou au sommet des plus hautes montagnes. 
Le Kumquat est devenu le symbole touristique de l'île. Cette petite orange chinoise est cultivée seulement ici et en Sicile, et nulle part ailleurs en Europe. Six mois par an, le nombre de touristes dépasse souvent la population locale. Les bars, les discothèques, les restaurants, les magasins de toutes sortes, et le mouvement ininterrompu, de jour comme de nuit, d'une foule multicolore, composent la réalité estivale de l'île. Corfou doit une grande partie de sa renommée à la ville elle-même. On peut passer des heures entières à flâner dans les étroites ruelles pavées...

Corfou, l'île de Sissi
Corfou, avec ses lauriers roses et ses cyprès, fut l’un des refuges préférés de l’impératrice Elisabeth d’Autriche: son escale favorite! Le Palais Achilleion de Corfou est encore à ce jour intimement associé à l’impératrice Elisabeth d’Autriche dite Sissi. Voyageuse effrénée, l’impératrice a fait plusieurs séjours en Grèce.  En 1888, elle décida de faire construire un palais à l’emplacement de la Villa Vraila qu’elle avait achetée à un ami corfiote. Le chantier du Palais Achilleion, rendant hommage au héros antique Achille, put alors débuter. Il prendra fin en 1891. Sa décoration repose sur des représentations et des statues de la mythologie grecque, choisies par Sissi elle-même. Cette dernière s'est rendue sur place régulièrement jusqu'à son assassinat en 1898, par l'anarchiste italien Luigi Lucheni, à Genève. Aujourd'hui, le palais Achilleion est transformé en musée.  Le monastère de Kanoni est quant à lui situé juste à côté de l’aéroport, c’est l’endroit que vous retrouvez sur toutes les cartes postales, avec un monastère semblant hors de toute atteinte sur une petite île... 

Texte et photos Jaques Laravine


Vendredi 19 Septembre 2014
Lu 352 fois