People Réunion

Emmanuelle Cazanove, danseuse orientale

Une jeune fille de 18 ans, discrète, belle, simple en première année de psychologie... Emma Cazanove ne veut surtout pas se mettre en avant, si ce n’est qu’une passion hors du commun pour la danse orientale l’a fait sortir de l’ombre, et lui a fait croiser le chemin de Madame Aude. Rien ne semblait la prédestiner à la pratique de la danse orientale, un art devenu pour elle un élément d’équilibre essentiel dans sa vie. «Je trouve cela beau, sensuel, gracieux. Au préalable j’avais fait de la danse classique mais j’ai vraiment accroché avec la danse orientale. Je suis allée une fois à une représentation et ai été subjuguée par la beauté du spectacle. Maintenant je m’entraîne seule, et ai un véritable besoin de danser tous les jours. Ma mère en a fait aussi. Pour l’instant je me produis peu mais mon rêve serait de pouvoir danser plus à l’étranger... En attendant j’ai le projet de monter une association de danse orientale».

Leur rencontre
Madame Aude est marraine d’une maison de retraite au Mont Roquefeuillles, fraîchement inaugurée. Dans le cadre des animations proposées aux résidents, Madame Aude a ouvert son carnet d’adresses et s’est retournée vers son amie Tina Decerle, la brésilienne passionnée de danse orientale. Ainsi la super marraine a fait venir Emmanuelle. Immédiatement la jeune danseuse a répondu oui à l’invitation de Madame Aude, un après-midi où elle n’avait pas cours à la Fac.
Madame Aude avoue avoir été bluffée par la réponse sans hésitation d’Emmanuelle:«Lorsque l’on a 18 ans, peu de personnes auraient répondu oui pour venir danser devant la deuxième jeunesse de Madame Aude. Il faut le faire! C’était une évidence pour moi qu’Emmanuelle figure dans cette rubrique Coup de Cœur. Elle est animée par une passion et a une maman extraordinaire qui veille sur elle. Ce rapport mère, fille et la transformation d’Emamnuelle en danseuse orientale ont été un véritable choc pour moi».




Les questions de Madame Aude....
Comment peux tu concilier ta passion de la danse, tes études et ton projet de monter une association?
C’est une question d’organisation. Dans la journée je me focalise sur mes études et le soir est consacré à ma passion... J’essaye aussi de passer mon permis car pour l’instant c’est maman qui me sert de chauffeur
Madame Aude: Maman va continuer à te suivre en se cachant derrière les feuilles!
Et ca marche (car je sais qu’en cours cela marche même très bien)?
Je ne veux pas négliger mes études car c’est une sécurité d’avoir un métier. Mais mon rêve serait de devenir une grande danseuse, et de pouvoir vivre de celà. Il faudrait que je perce dans les pays arabes, comme quelques françaises l’ont déjà fait. Alors là on peut en vivre très très bien...
Quand tu danses tu n’es plus la même, explique moi cela?
Je crois que j’ai mon enveloppe de la vie de tous les jours et celle pour danser. Je mets des costumes assez dénudés, je me maquille, je me transforme
Madame Aude: Je dois dire que quand je t’ai vu arriver toute timide avec Maman derrière, j’ai eu peur que tu n’oses pas danser devant ces étrangers, ces hommes. Et puis j’ai vu ta métamorphose, tu n’étais plus la même. C’était d’une beauté incroyable...
C’est vrai, je ne suis plus la même quand je danse, je suis totalement dans un autre monde. Je suis hyper réservée dans la vie quotidienne. Lorsque je danse, je me donne... Je ne vois plus personne, je vis ma danse. Toute ma timidité s’efface.
Madam Aude intervient ou plutôt bondis de sa chaise: C’est vrai, je l’ai vue se redresser. Son visage même avait changé. Elle était dans sa bulle, et en même temps avait une prise de conscience de son corps et de sa beauté. C’était tellement intense! Il faut faire connaître à la jeunesse ce rythme qui la transforme comme l’aurait fait un coup de baguette magique... Et dès qu’elle a eu fini, sa timidité a repris le dessus et elle a disparu. Souvent les jeunes ont des passions et abandonnent tout le reste. J’admire ici cet équilibre entre des études réussies et une passion assouvie
Comment ton entourage vit-il cette passion atypique ?
Mon ami adhère. En fait il ne m’a jamais vu danser...
Madame Aude de conclure: C’est une jeune fille moderne, mais à la fois j’admire cette réserve et sa beauté. J’ai été bluffée par sa transformation. Elle a fait cela bénévolement. Et puis cette relation mère fille intemporelle est aussi à souligner... Vraiment Emmanuelle interpelle!


Emmanuelle Cazanove, danseuse orientale


Lundi 25 Mars 2013
Lu 630 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Octobre 2018 - 12:14 Estelle Félicité, la coach de vie qui chante