Scoop

Feuille de route IRT 2016 : capitaliser sur un tourisme expérientiel !

Le nouveau Président de l’IRT, Stéphane Fouassin a choisi de dévoiler sa feuille de route à Boucan Canot, entouré d’une partie de son équipe dont Willy Ethève tout juste nommé directeur de cet organisme qui a la lourde charge, notamment, de faire la promotion de la destination.

Photos: Roland Chane


Stéphane Fouassin présente sa feuile de route
Stéphane Fouassin présente sa feuile de route

L’IRT (l’île de La Réunion Tourisme) a présenté sa feuille de route pour l’année à venir dans la perspective de la révision du SDATR (Schéma de Développement et d’Aménagement Touristique de La Réunion) défini par La Région.

Il tenait à cœur au nouveau Président d’avoir une feuille de route car selon lui : «L’IRT doit avoir une feuille de route car nous avons des atouts mais aussi des freins. Cette feuille de route a pour ambition d’augmenter les recettes touristiques. »

Il va s’agir pour la nouvelle équipe, sous la houlette de Willy Ethève, de réaffirmer la stratégie de marque territoriale, de mettre en scène les produits et la destination et enfin d’adapter  l’organisation et le management à ces défis.


La conquête de nouvelle clientèle demeure le cœur de la mission de l’IRT, tout en faisant en sorte d’augmenter la durée du séjour et d’accroitre les dépenses engendrées par les visiteurs extérieurs mais aussi par les résidents.

Des enquêtes vont être mises en place afin de suivre la demande locale ou encore de suivi de notoriété: l’amélioration de la connaissance du marché devient une priorité.


Partant des acquis, comme celui de « La Réunion l’île intense », Stéphane Fouassin souhaite s’orienter vers le voyage expérientiel. L’IRT va s’attacher à « tout ce qui génère de l’émotion. Il faut dévoiler les pépites de ce qui existe sur territoire ».

L’IRT va ainsi conforter ou redéfinir les marchés prioritaires, germanophones et francophones  et ceux de la zone Océan Indien comme la Chine et l’Afrique du Sud.
En attente du  SDATR, il va s’agir d’intensifier la désaisonnalisation. Enfin l’IRT va poursuivre sa diversification des marchés en s’appuyant sur ses partenaires aériens et les Iles Vanille.

La mise en scène se fera autour de 4 axes mettant en avant le vivre ensemble réunionnais : Le tourisme de bien-être/santé, de nature/loisirs sportifs, de culture et de gastronomie. Vivre une expérience autour d’un tourisme de qualité et d’un tourisme de niche…

La Réunion avec son nouvel ambassadeur Dimitri Payet ou encore la venue du voyage de préparation Miss France en novembre est déjà sous le feu des projecteurs. La feuille de route expérientielle de l’IRT est prête.

 

Willy Ethève, nouveau directeur de l'IRT
Willy Ethève, nouveau directeur de l'IRT

Dimanche 3 Juillet 2016
Lu 349 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 24 Août 2016 - 14:22 Un manchot brigadier en Ecosse