Evénement

Football
Michel Platini candidat à la FIFA

Ce n'est pas véritablement une surprise, mais c'est désormais officiel: Michel Platini a annoncé ce soir qu'il sera candidat à la présidence de la Fédération internationale de football (Fifa) en remplacement de Sepp Blatter, démissionnaire.


Il a le sourire, il est favori pour remplacer Blatter...
Il a le sourire, il est favori pour remplacer Blatter...
Le président de L'UEFA Michel Platini a, pour l'instant, trois candidats déclarés en face de lui: l'ancien international brésilien Zico, l'ex-ailier de l'équipe de France David Ginola, et l'actuel président de la Fédération du Libéria, Musa Bility.
Deux autres pourraient se déclarer, le Sud-Coréen Chung Mong-joon, ancien vice-président de la FIFA, et le prince Ali ben Hussein, demi-frère du roi Abdallah de Jordanie. Le prince Ali, que Platini avait pourtant soutenu, a déjà fait savoir qu'il est contre la candidature du Français: "Platini n'est pas bon pour la FIFA. Les fans de foot et les joueurs méritent mieux..."  
Michel Platini est donné favori au jour d'aujourd'hui, l'élection se déroulera à Zurich le 26 février 2016.
"C'est une décision très personnelle, mûrement réfléchie, dans laquelle se mêlent les considérations propres à l'avenir du football et celles qui tiennent à mon propre parcours", a déclaré Michel Platini dans une lettre envoyée aux 209 présidents et secrétaires généraux des associations membres de l'instance dirigeante du football mondial, publiée sur le site internet de l'UEFA. "C'est aussi la conséquence des chaleureux témoignages d'estime, de soutien et d'encouragement que nombre d'entre vous m'ont prodigués.Il est des moments dans la vie où il faut forcer son destin", ajoute l'ancien international français. "Je suis à l'un de ces instants décisifs, à la jonction du cours de ma vie et des événements qui dessinent l’avenir de la FIFA".
Michel Platini a ajouté: "Je compte sur votre soutien et sur notre amour commun du football pour qu’ensemble nous offrions aux dizaines de millions de passionnés de notre sport la FIFA qu'ils attendent: une FIFA exemplaire, unie et solidaire, une FIFA respectée, aimée et populaire".  

Mercredi 29 Juillet 2015
Lu 272 fois