People Réunion

Guillaume Hoarau

Foot un jour, foot toujours

C’est loin des terrains de foot et de la pression médiatique parisienne que Guillaume Hoarau, la star réunionnaise du foot, vient se ressourcer. Bermuda, tee-shirt et tongs sont de rigueur. Un jeune sportif accueillant mais en retenue constante. Timidité de l’homme ou maîtrise de son image imposée par son statut, et surtout… son club le PSG?


Guillaume Hoarau
Ces vacances sont bien méritées pour la star du ballon rond qui a fait ses débuts à la Saint-Pierroise puis au Havre. En quelques années, il est passé du statut d’amateur à celui de professionnel. La concrétisation de son talent s’est faite il y a un an avec son arrivée au PSG. «Intégrer un tel club est une véritable chance qui me permet de côtoyer des joueurs de talent avec une grande expérience» confesse-t-il en toute humilité.

Guillaume Hoarau, Ibrahim Ingar (Pres. 1000 Sourires) et Fabrice Pancrate
Guillaume Hoarau, Ibrahim Ingar (Pres. 1000 Sourires) et Fabrice Pancrate
Sa jeune carrière atteint son paroxysme lorsqu’il est sélectionné en équipe de France. Triste chance pour le jeune prodige, puisqu’il restera sur le banc de touche. Très consensuel, il ne se formalise pas: «Ce sont les choix du coach. Je suis déjà fier qu’on m’ait appelé. Et puis la famille Hoarau, ne s’arrête pas à ça: «Je ne me rends pas compte de ce que ma famille peut ressentir. Quand je rentre à La Réunion, je retrouve ma famille, mes amis. J’ai gardé contact avec tout le monde. D’ailleurs qu’est-ce-qui m’en empêcherait? A part le hors forfait… (Rires)

Pancrate sans tabou

Guillaume Hoarau
Fabrice Pancrate défenseur au PSG en vacances pour quelques jours est beaucoup moins en retenue. Peut-être parce qu’il n’a pas joué de la saison, que son contrat au PSG se termine et qu’il ne pense pas le renouveler? L’homme est franc et ne mâche pas ses mots, quand on parle salaire. Pour Guillaume, c’est un sujet tabou, il avoue bien gagner sa vie mais pas besoin d’en rajouter. Pour Fabrice Pancrate, on ne saura pas non plus combien de zéros sont alignés sur sa fiche de paie mais il avoue franchement : «Notre carrière est courte, il faut ramasser un max d’argent le plus vite possible». Voilà qui est dit.

«Ma femme… Mon porte-bonheur»

Guillaume Hoarau
Papa depuis 8 mois, Guillaume Hoarau est un homme comblé. Un titre de second meilleur buteur, une jolie compagne et un petit Andréa. «Ma femme, c’est mon porte bonheur. Je l’ai rencontré à Gueugnon. Elle est née le 09/09. Maintenant je ne porte que les maillots avec le numéro 9». Il n’acceptera pas de dire plus de choses sur sa vie privée. C’est la rançon de la gloire comme il sait le reconnaître, mais il doit malgré tout pouvoir se protéger ainsi que sa petite famille.
Que les fans du PSG se rassurent, notre Zidane local n’a pas l’intention de s’envoler dans un grand club européen. Pour le moment il reste à Paris. En espérant que la prochaine saison lui soit aussi favorable et qu’il nous fasse toujours autant vibrer!

«En toute franchise»

Guillaume Hoarau pour Fabrice Pancrate

«C’est vraiment un homme toujours souriant qui a su entretenir la cohésion du groupe tout au long de la saison, même s’il a peu joué. Son principal défaut? Sans hésiter, il est TOUJOURS en retard. C’est systématiquement le dernier à sortir des vestiaires. Il fait les choses lentement mais il les fait bien…»

Fabrice Pancrate à Guillaume Hoarau

«Il faut un dico pour le décrire! Il n’arrête jamais. A table, il va te mordre le bras sans savoir pourquoi! C’est du Hoarau tout craché! Son défaut ?… Je dirais qu’il ne se lâche pas assez. Il n’est pas radin, mais il a peur de se faire plaisir et se met des barrières. Pas moi!» (Rires)
Guillaume Hoarau

Samedi 27 Juin 2009
A P
Lu 5323 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 22 Octobre 2018 - 12:14 Estelle Félicité, la coach de vie qui chante