Evénement

Half Iron Man à Durban: a very good trip pour 4 Réunionnais !

Cinquante ans après le lancement de la compagnie nationale mauricienne, Air Mauritius, le 14 juin 1967, quatre copains, coéquipiers de la Team Triathlon Air Mauritius, se sont envolés pour le Kwa Zulu Natal en Afrique du Sud, pour participer à une course de 123 kilomètres…


Nicolas Delaunay, Christophe Conte, Vincent Driss et Dominique Ravily
Nicolas Delaunay, Christophe Conte, Vincent Driss et Dominique Ravily

Direction Durban, le Golden Mile et ses plages au sable plus fin que le sucre et qui sent bon l'Océan Indien et l'Half Iron Man, le 70.3 (en miles, soit environ 123 kilomètres). Un triathlon longe distance du célèbre label avec un format de 1900 m de natation, 90 kilomètres de vélo et 21 kilomètres de course à pied. Soit la moitié comme son nom l'indique du mythe du triathlon, l'Iron Man. Dominique Ravily, l’un des quatre participants, nous raconte l’épopée.

 

«5 heures de vol au départ de La Réunion, après un changement d'appareil à Plaisance, île Maurice, et nous voilà, frais et dispo à King Saha International Airport à nous entasser à 5 plus 4 vélos dans un grand pickup. A 30 kilomètres de Durban, le trajet sur la quatre voies nous donne un aperçu du parcours vélo de 90 kilomètres de la course de dimanche. Le premier gros objectif de la nouvelle team réunionnaise.


Entraînement à Durban avant la course
Entraînement à Durban avant la course

Un bon revêtement et pas de difficultés notables

La découverte de Durban et de son océan nous laisse par contre un peu perplexe. Nous sommes ici sur un spot de surf mondialement connu et ce n'est pas pour rien. Il est 17h et des petits creux de 1,50 mètre ne nous rassurent pas. Anyway, on verra ça demain.

 

Direction le Blue Waters, un hôtel tout en hauteur, un peu vieillot mais avec une vue imprenable sur la Promenade où se déroulera la course à pied le dimanche 18 juin.

 

Autre atout de notre point de chute, sa proximité avec le centre nerveux de l'Iron Man 70.3. Le village des athlètes, l'exposition-vente des marques de triathlon (attention la carte bleue!), la salle de briefing, de remise des prix, l'arche d'arrivée et le "red carpet "qui consacrera les finishers. Tout est à portée de vue du 10ème étage de notre QG.

 

Les trois jours suivants nous ont permis de mieux cerner les spécificités de l'épreuve et notamment de la natation qui se tiendra finalement dans une partie plus calme du Beachfront de Durban.

 

La course de 1900 mètres en mer fut, tout compte fait, relativement paisible et tous les quatre, nous avons sous-estimé notre niveau en nous plaçant dans le sas de départ des nageurs visant 40 minutes et moins, alors que nous étions plus proches des 30 minutes. Même Christophe Conte, l'éternel nageur débutant était devenu un dauphin!

 

A ce propos, un petit mot, un seul, sur les requins, légende urbaine, c'est le moins que l'on puisse dire dans une ville comme Durban: en Afrique du Sud, il y a de vrais filets... donc RAS.

 

Signalons que lors de la course à pied qui s'est étirée tout en longueur sur la Promenade du front de mer pour deux boucles sans dénivelé positif, nous n'avons eu de cesse de croiser des promeneurs venus également applaudir un "surf contest" de dimension nationale. A nous voir courir en plein soleil, nous étions plus des moitiés de fou à leurs yeux que des demi-dieux!»


Sortie de l'eau de Dominique...
Sortie de l'eau de Dominique...

Des 4 "team mates", c'est Christophe Conte, notre champion, qui a le mieux performé: 4ème de son groupe d'âge en moins de 5 heures alors que le premier au scratch a terminé en moins de 4 heures (un néo-pro français).

Vincent Driss, Monsieur Compressport, un des pionniers du tri à La Réunion, finit également en moins de 5 heures, et tout comme Christophe, peut envisager une qualification pour les Mondiaux Half Iron Man sur une prochaine épreuve.

 

Les Mondiaux 2018 se tiendront à Port-Elisabeth et ceux de 2019 à Nice, en France. Ainsi, contrairement à l'Iron Man qui a toujours lieu à Hawaï chaque année, l'épreuve-phare de l'Half Iron Man se déplace sur la planète chaque année.

 

Nicolas Delaunay, le rookie sur longue distance -et par son âge également-, comparé aux vieux briscards qui composent la Team Air Mauritius, a superbement bouclé son premier Half Iron Man en moins de 6 heures. Il pourra certainement voir plus long l'année prochaine.

 

Pour finir, Dominique Ravily, le dernier des Mohicans, a eu quelques petits regrets sur le semi-marathon, où un genou vieillissant ne lui a pas permis de faire mieux qu'un peu plus de 6h 30. Mais l'essentiel est sauf! La course a donné quatre finishers à la Team Triathlon Air Mauritius qui lorgne déjà sur 2018 et un format Iron Man. Sans doute encore un beau voyage à venir…


Dominique Ravily à quelques encâblures de l'arrivée...
Dominique Ravily à quelques encâblures de l'arrivée...

Dominique, Vincent, Christophe et Nicolas, très heureux de leur participation à cette course...
Dominique, Vincent, Christophe et Nicolas, très heureux de leur participation à cette course...

La Team repercie ses partenaires
La Team repercie ses partenaires

Dimanche 2 Juillet 2017
Lu 885 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Août 2018 - 15:42 15 ans de calvaire pour l'esclave sexuelle