Culture

Kreolokoz, dans les pas des plus grands

Kréolokoz, le groupe poétique et engagé, a donné deux concerts exceptionnels au théâtre de Champ Fleuri les 21 et 22 février.
Cette formation n’est pas seulement un groupe de musiciens mais aussi une voix, celle de Gaël Velleyen, auteur-compositeur et interprète qui propose des chansons tendres, discrètes tels des poèmes aux orchestrations délicates.


Kreolokoz, dans les pas des plus grands
Kréolokoz, vous l’avez entendu à la fin des années 2010 avec son premier album Poézi Péi Natal avec des chansons revendicatives de l’identité réunionnaise. Et cette identité, Kréolokoz y tient. Il a beaucoup de choses à dire dans ses chansons. Des chansons comme des voyages vibrant au cœur de la culture réunionnaise, une invitation à l’échange, un concentré de passion, d’énergie, de bonne humeur et d’amour. Il y met du cœur.

Pour son deuxième album, Fanal pour bann zetwal la pèr briyé est composé de 13 titres "fé avec lo koeur", qui parlent de l’illettrisme, de la révolte de Saint-Leu, de la famine, du créole à l’école, de la question de la cohérence de l’agriculture à la Réunion mais également d’amour. D’ailleurs, un titre est dédié à sa maman sous forme de lettre d’amour, il met en poésie "sak li gaign pas dit son momon en cosé li dit en chantant".

Une suite logique du premier album, mais cette fois ci plus engagé et toujours sur une musique acoustique à base de guitare et de voix, étoffée de percussions et de piano, et agrémentée de flûtes ethniques et de trompette.

On n’a pas fini d’entendre parler de ce groupe, Kréolokoz est actuellement en résidence à la Cité des Arts en préparation pour un spectacle pour enfants, riche en couleurs, de mots et de sons jusqu’au 12 mars.

Vendredi 24 Février 2017
Lu 779 fois




Dans la même rubrique :
< >

Mardi 7 Août 2018 - 10:49 [VIDEO] Benjam reçoit Elica