Evénement

La Maison du Coco : Le coco à toutes les sauces

Au 134 de la rue Georges Pompidou à Saint-Leu, le coco est à toutes les sauces. C'est là que Didier et Mireille Solesse ont crée la Maison du Coco@ où une ferme pédagogique, un magnifique jardin de réception, des ateliers et une boutique artisanale vous feront mieux découvrir les multiples usages de ce végétal qui est apparu sur terre il y a plusieurs millions d'années de cela. Visite guidée avec 7 Magazine...


Enseignant de formation, Didier Solesse connaît le coco sur le bout de doigts
Enseignant de formation, Didier Solesse connaît le coco sur le bout de doigts

Un premier bon point : Pas de problème de stationnement, un vaste parking est situé à l'entrée de l'allée tout en verdure  qui débouche à votre droite sur la boutique aux étagères bien garnies d'objets artisanaux en tout genre. On y ramène toujours un petit souvenir, comme ce singe ou ce dodo sculpté dans une noix de coco... Didier Solesse vous y accueille et apporte réponses  à toutes vos questions. Au fil des ans il s'est spécialisé dans le coco, en a découvert ses multiples facettes, aux côtés de Mireille sa compagne. Cela a démarré il y a une dizaine d'années de cela, lorsque l'eau de Salazie a commencé à arriver vers l'ouest. Il y a eu le coco d'abord, ensuite sont venus les arbres fruitiers et l'installation des animaux... «La ferme pédagogique a été lancée en 2009, et nous avons obtenu le Label Bienvenue à la Ferme. Nous proposons la visite d'un verger créole planté d'arbres fruitiers et aussi d'un jardin des aromates, des sentiers botaniques, d'un potager etc... », expliquent-ils presque d'une seule et même voix . La passion les anime, pour reprendre cette formule bien connue des Réunionnais.

 

Tout est bon dans le coco

 

500 cocotiers ont été plantés sur un espace dédié et en contrebas du terrain d'assiette qui porte sur une dizaine d'hectares, il y a le verger, avec vue imprenable sur l'océan. Un savant mariage du vert et du bleu, symbole de la Réunion, l'île intense. Le visiteurs peuvent consommer sur place de la noix de coco ou boire de cette eau considérée comme très rafraîchissante : «Sur notre planète, c'est la seule eau naturellement stérile, elle est trois fois plus hydratante que l'eau de robinet», précise Didier Solesse. Avis aux sportifs. La marathonienne Marlène Chane See Chu le confirme : « J'ai découvert les vertus de l'eau et de l'huile de coco. Il y a des petites recettes simples à mettre en pratique. C'est super bon pour la santé ».

 

Didier Solesse le dit haut et fort: comme dans le cochon, tout est bon dans le coco. Chez lui on peut s'approvisionner en eau de coco bien sûr , mais aussi du coco sous forme d'huile, de sucre, de confiture, de farine et savourer un plat cuisiné avec du coco est un plaisir qui ne se refuse pas sous le kiosque central du site. Les ateliers de découverte s'adressent aux adultes comme aux plus jeunes. On y apprend le tressage, comment extraire et traiter la noix, l'utilisation de la râpe, la confection des bonbons-coco , de l'huile etc...Les écoles, les associations et les clubs de 3ème Jeunesse réservent à l'avance, à partir d'un planning bien établi. Autre particularité de la maison : tout le monde est au « régime coco ». Comprenez que canards, poules, oies, cochons d'inde, lapins , cochons, qu'ils soient chinois ou d'ici, ânes et cabris consomment de la noix de coco. Et tout le monde se porte à merveille...


La basse-cour est au régime coco
La basse-cour est au régime coco

Atelier pédagogique pour les enfants des écoles . L'art de râper le coco manuellement
Atelier pédagogique pour les enfants des écoles . L'art de râper le coco manuellement
Bon à savoir :
Le cocotier ou Cocos nucifera Le nom d’espèce du cocotier, nucifera , dérive du latin nux : noix et fero (je porte, porteur de noix) : porteur de noix. Jusqu’au XVIIe siècle, on appelait ce fruit uniquement coco. Puis l’expression « noix de coco » a prévalu.

Les palmiers, plus de 2 800 espèces !

Les premiers palmiers sont apparus sur terre durant l’ère secondaire, au Crétacé, il y a 85 millions d’années. A l’ère tertiaire, la flore des palmiers était particulièrement abondante. Mais une succession de périodes glaciaires a réduit l’aire des palmiers, au point d’isoler certaines espèces et de provoquer la dégénérescence de leur population. Aujourd’hui, on répartit les 2 800 espèces connues en 226 genres, (regroupés en 6 sous-familles formant une famille unique), les Arécacées ou Palmacées. (source : Wikipédia)

Un petit coin de paradis où le coco est roi
Un petit coin de paradis où le coco est roi

Mireille Solesse nous présente Saucisson un magnifique cochon noir pas grognon du tout
Mireille Solesse nous présente Saucisson un magnifique cochon noir pas grognon du tout

L'heure du repas pour les tortues qui se sont installées à l'entre de la ferme pédagogique
L'heure du repas pour les tortues qui se sont installées à l'entre de la ferme pédagogique

Une jolie boutique artisanale qui vous permet de ramener quelques souvenirs de la Maison du Coco
Une jolie boutique artisanale qui vous permet de ramener quelques souvenirs de la Maison du Coco

Le coin des lapins également au régime coco
Le coin des lapins également au régime coco

Le petit singe de la boutique vous salue bien
Le petit singe de la boutique vous salue bien

Anes et cabris font bon ménage
Anes et cabris font bon ménage

Huile de coco fait maison. Prenez conseil pour son utilisation
Huile de coco fait maison. Prenez conseil pour son utilisation

Didier et Mireille Solesse partagent leur passion du coco avec les visiteurs
Didier et Mireille Solesse partagent leur passion du coco avec les visiteurs

Au bout de cette belle allée, la Maison du Coco vous ouvre ses portes
Au bout de cette belle allée, la Maison du Coco vous ouvre ses portes













Jeudi 11 Mai 2017
Lu 4309 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Février 2018 - 16:27 Une île réservée aux femmes en vacances