People Réunion

La Réunion au son de la radio pendant deux jours

Le Salon de la Radio a déposé ses valises à La Réunion en ce mercredi 4 avril 2018 pour sa 3e édition. L’île va vivre au rythme de ce média jusqu'à demain jeudi grâce à des intervenants de qualité, qui éclaireront les participants sur l’univers radiophonique.


La Réunion au son de la radio pendant deux jours
La 3e édition du Salon de la Radio à La Réunion a été lancée ce mercredi par le Syndicat des Professionnels de l'Audiovisuel de La Réunion (SPAR), au Domaine de la Piscine. Pendant deux jours, des interventions enrichissantes animées par des professionnels de la radio et de l'audiovisuel sont au programme.  

Le but de ce salon est de découvrir et partager l'univers de la radio à travers l'océan Indien. Le prochain salon aura lieu dans deux ans. Mais à terme, le SPAR envisage d'organiser des salons tournants avec les autres îles de l'Océan Indien, comme le confie Mario Lechat, président du SPAR. 
 
 
A la rencontre de Jacques Pradel  

On ne présente plus cet incontournable de la radio et précurseur des faits-divers. Il explique que cette casquette de fait-diversier n'est qu'un hasard. Sauf lorsqu'il repense à la célèbre citation de Paul Eluard "il n'y a pas de hasard, il n'y a que des rendez-vous", il déclare "je pense donc que j'ai eu beaucoup de rendez-vous, mais que j'ai mis, tout au long de ma vie, sur le compte du hasard".  

Malgré la vingtaine d'émissions télévisées et ses deux concurrents radiophoniques, Jacques Pradel continue de toucher ses auditeurs avec ses histoires criminelles. Le plus important est de savoir croiser les informations, demander l'avis d'autrui, des professionnels et des principaux concernés. "Il n'y a pas de trucs ou de ficelles, la clé de tout, c'est la sincérité", confie-t-il.  

Bien qu'il ait également touché au monde de la télé, pour lui, la radio est un média nettement plus interactif, "contrairement à la télévision où les téléspectateurs restent passifs devant un spectacle". La radio permet de susciter de réelles émotions, et ce, auprès de chacun des auditeurs.  
  
La radio évolue grâce aux nouvelles technologies 
  
Alors qu'un grand nombre pourrait croire que la radio est bientôt morte, au contraire "c’est un média plastique", comme l’a souligné Jacques Pradel. "Tous les dix ans on nous dit que la radio va dépérir, et pourtant… " poursuit-il. 
  
Les nouvelles technologies, bien que l’on pourrait penser le contraire, tendent vers un avenir du média. Jacques Pradel est notamment sur un projet avec des techniciens du show, où il met les nouvelles technologies au service de la radio et vice-versa.  

Selon lui, les poadcasts et autres retranscriptions sur le web ne sont que des points positifs pour l'avenir du paysage radiophonique, qui n'est pas prêt de s'éteindre. 

Mercredi 4 Avril 2018
Charline Bakowski
Lu 141 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Avril 2018 - 10:20 Melodie la petite championne de Taekwondo

Mercredi 28 Mars 2018 - 17:23 Dominique Sorain nouveau préfet de Mayotte