Evénement

Les voeux du député-maire de Saint-Leu à la presse

Avec Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu, la boucle des voeux des personnalités de l'île à la presse est bouclée... Après le Conseil Départemental, le maire de Saint-Denis, la Région, le Préfet, le président de la Chambre de Commerce et d'Industrie, c'est à la mairie de Saint-Leu que nous avions rendez-vous ce lundi 30 janvier.


Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu
Thierry Robert, député-maire de Saint-Leu
Il a l'habitude de présenter ses voeux en dernier, le 30 ou le 31 janvier selon les années, il n'a pas failli à sa tradition. Thierry Robert, entouré de quelques élus, avait convié journalistes et responsables d'associations de sa commune pour faire un bilan de l'année écoulée et évoquer l'avenir.

Soutiendra-t-il Emmanuel Macron aux présidentielles comme son adjointe Karine Nabénésa, soutien du candidat dans l'île? "Evidemment on en a discuté avec Karine, mais pour moi l'urgence est d'attendre avant que je prenne ma décision" répond Thierry Robert, malin comme un singe et qui entend faire le bon choix dans quelques semaines après avoir certainement "écouté" les sondages.
Sera-t-il candidat aux législatives? Cette fois il botte en touche: "Demain mardi, je rencontre les élus et les militants et je donnerai ma réponse". Question de courtoisie politique, car sur ce sujet en revanche, il ne fait aucun doute que Thierry Robert sera candidat à sa succession.

Le député-maire a souhaité à tous une année 2017 bénéfique, santé, réussite et bonheur partagé...

Photo de famille avec les élus présents
Photo de famille avec les élus présents
2016, une année riche

Parlant de 2016, Thierry Robert constate que ce fut "une année riche en émotions et en inaugurations", citant pêle-mêle la piscine municipale de Stella, la médiathèque de la Chaloupe, l'école primaire Mario Hoarau de Bois de Nèfles, "l'une des plus belles et plus modernes des écoles de La Réunion", les Maisons de Quartier des Colimaçons et du Plate,...

"L'action sociale est au coeur de nos préoccupations, et malgré la baisse des moyens budgétaires, il s'agit de venir en aide aux plus vulnérables" dit le député-maire évoquant la visite des agents de convivialité chez les gramounes, l'aide du CCAS aux plus démunis, et la politique de logement social: "270 logements ont été livrés en 2016, et plus de 1 500 depuis 2008"

Sujet sensible, celui de la carrière de Bois Blanc auquel Thierry Robert est farouchement opposé: "Ce n'est pas une opposition contre la Nouvelle Route du Littoral mais contre le lobby des multinationales. C'est un sujet majeur de santé publique, j'entends défendre l'intérêt des Saint-Leusiens. Il y a d'autres carrières que Bois Blanc. La décision du Préfet est imminente, s'il autorise l'exploitation, nous allons mener des actions juridiques mais également d'autres actions".
A la question de savoir lesquelles, Thierry Robert reste flou: "Vous me connaissez suffisamment, je sais ce que je vais faire, je ne dévoilerai rien aujourd'hui"... Bras de fer en vue, ça promet!

"Saint-Leu, une ville en mouvement"
"Saint-Leu, une ville en mouvement"
2017, l'année des grands chantiers et de l'humain

"Nous allons démarrer de grands chantiers cette année" dit Thierry Robert. "La mairie, hormis le bâtiment protégé à l'avant, sera totalement rasée et reconstruite (nous voulons faire une mairie 100% autonome question énergétique), le port enfin, la médiathèque du centre-ville, la mairie annexe de l'Etang, la Maison de Quartier de Cap Camélias".

En vrac, il cite aussi la réfection des réseaux eau potable et eaux usées, trop vétustes ou sous-dimensionnés, la climatisation solaire des écoles, la réorganisation des services en mairie, le soutien aux associations malgré la baisse des dotations de l'Etat: "Il n'y a aura pas d'augmentation des subventions" dit-il aux associations inquiètes, "il y a aura peut-être une diminution mais minime".

La mairie travaille également, avec les commerçants, sur un projet de réaménagement du centre-ville et du front de mer. "Les études sur le téléphérique sont en cours, de même que l'aménagement de la ZAC Océan, et plusieurs opérations de logement social seront livrées".  

Autre sujet abordé, la crise requin: "On nous a reproché de ne pas faire ce qu'il faut, mais il ne faut pas agir dans la précipitation et aller dans tous les sens. On a pu constater les effets limités des filets. Beaucoup de projets nous ont été présentés, sans garantie que ça fonctionne à 100%.
Je comprends la détresse des surfeurs, de restaurateurs, des hôteliers, mais il s'agit d'adapter les moyens de sécurisation en fonction des sites. La gestion de ce problème appartient au centre de ressources qui regroupe Etat, Région, communes, TCO"


Thierry Robert entend enfin agir sur le développement humain en 2017: "Nous mènerons des actions locales afin d'apporter à la population de Saint-Leu un bien-être sociétal et familial. Que chacun ait une vie meilleure". En projet, l'apprentissage de langues étrangères, le soutien aux voyages scolaires, la lutte contre l'illettrisme,  l'accompagnement des familles dans le mode de consommation, l'aide à la parentalité,...

"Saint-Leu est une ville moderne, dynamique, mais qui garde son âme et son identité" a-t-il conclu. L'année sera chaude, au propre comme au figuré, du côté de Saint-Leu... Un cocktail déjeunatoire a clôturé cette cérémonie des voeux.

Aziz Patel
Photos François Ho-Mouye

Face à la presse et aux associations de la ville
Face à la presse et aux associations de la ville

Lundi 30 Janvier 2017
Lu 126 fois



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 1 Octobre 2018 - 15:13 Grand casting : ils recherchent des "cons"