Evasion

Maha Shivaatree
L'incroyable pèlerinage mauricien

Des milliers de Mauriciens ont convergé vers Grand-Bassin, à l'issue d'un pèlerinage haut en couleurs, parfois de plusieurs jours, afin de recueillir de l’eau sacrée déversée le jour de la fête Maha Shivaratree, sur le shivlingam, symbole de Shiva. Un Maurice Autrement, loin des plages idylliques, mais tout aussi haut en couleurs et en émotions, empreint de spiritualité et de pacifisme.

Photos : Alain Imanatze/7magazine.re


Recueillement et offrandes ponctuent le pèlerinage
Recueillement et offrandes ponctuent le pèlerinage
Ils ont parcouru des kilomètres, tout de blanc vêtus, en portant sur leurs épaules des kanwars parfois très imposants, fabriqués avec du bambou et autres matériaux, et décorés avec des statuettes de Shiva ou autres divinités hindoues. Les dévots savent qu'ils peuvent compter tout au long du trajet sur la solidarité de leurs concitoyens. Beaucoup de familles et d’associations à travers l’île respecte une vieille tradition qui consiste à accueillir les pèlerins, à leur offrir un abri et des rafraîchissements. Les routes de l'île soeur menant à Grand-Bassin étaient donc pour l'occasion parsemées de stands où les pèlerins, et même les spectateurs étaient les bienvenus.


Un jeûne de dix jours a précédé la fête permettant la purification. Le kanwar sur les épaules, en signe de dévotion et de sacrifice envers le Dieu Shiva permet au dévot de se débarrasser de ses péchés. Cette parfaite communion entre l’humain et le divin est très importante, selon les livres sacrés. Lors des prières, le pénitent verse du lait, de l’eau sacrée, du miel, du sucre et aussi des feuilles de bilwa et de madar, offrandes faites souvent en famille sur le bord du lac sacré. Ces fleurs seront très chères à Shiva et, en les offrant, le fidèle est lavé de ses péchés. 

La fête de Shivaatree atteint son paroxysme la grande nuit de Shiva. Les grandes prières débutent à 18 h et 6 h le lendemain matin. Cette prière comprend quatre phases de trois heures. La première débute à 18 h pour prendre fin vers 21 h, suivie de la deuxième qui se termine vers minuit. La troisième, elle, commence à minuit pour s’achever vers 3 h et la dernière de 3 h à 6 h du matin. Attention aux embouteillages pour atteindre le site mais une expérience culturelle et cultuelle inoubliable à la clé...


Grand-Bassin, un premier pèlerinage en 1897
En 1897, un prêtre de Terre-Rouge, Shri Jhummun Giri Gossagne, eut une vision pendant laquelle Grand-Bassin lui apparut comme un jaillissement du Gange. À partir de 1972, Grand-Bassin a pris une nouvelle dimension lorsque de l’eau du Gange y a été versée. Il a alors été nommé Ganga Talao.




 

Les pénitents convergent vers Grand-Bassin
Les pénitents convergent vers Grand-Bassin

L'immense statue de Shiva veille à l'entrée du lieu sacré sur les fidèles qui affluent
L'immense statue de Shiva veille à l'entrée du lieu sacré sur les fidèles qui affluent

Des offrandes pour Shiva
Des offrandes pour Shiva

Une foule dense autour du lac sacré
Une foule dense autour du lac sacré

Dans les temples, la même ferveur
Dans les temples, la même ferveur

À partir de 1972, Grand-Bassin a pris une nouvelle dimension lorsque de l’eau du Gange y a été versée. Il a alors été nommé Ganga Talao.
À partir de 1972, Grand-Bassin a pris une nouvelle dimension lorsque de l’eau du Gange y a été versée. Il a alors été nommé Ganga Talao.

Lundi 23 Février 2015
Lu 801 fois




Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 8 Septembre 2017 - 17:20 Otentic Eco Tent Experience : coup de coeur garanti !