Evasion

Maurice:
D'île en île...

La Mauritius Tourism Promotion Authority (MTPA) vient de mener une campagne de promotion des îles de la République de l'île Maurice. Nous avons ainsi pu découvrir ces petits bouts de terre rattachés à l'île-sœur, méconnus, et qui méritent justement d'être mieux connus.
7 Magazine vous invite à cette balade, de lagon en lagon...Au programme de ce premier volet: le Parc marin de Blue Bay, l'île aux Aigrettes, l'île aux Flamands et l'épave du Dalblair.


Des régates de voiliers dessinent un arc-en-ciel sur l'espace marin de Blue Bay
Des régates de voiliers dessinent un arc-en-ciel sur l'espace marin de Blue Bay





Le Parc Marin de Blue Bay classé site Ramsar


«Le maillot de bain sera de circonstance». Tel était le message des organisateurs avant d'embarquer dans le bateau qui prend la direction du parc marin de Blue Bay, du côté de Pointe Vacoa.
Ce site qui est classé patrimoine national de l'île Maurice est d'une superficie de 353 hectares. Une tête dans l'eau peu profonde et vous voilà en train de nager avec plein de poissons autour de vous, aux couleurs multicolores. 72 espèces y vivent, parmi les quelques 38 espèces de coraux, qui font toute la richesse de cette biodiversité de la flore et de la faune de ce parc qui obtenu le slogan de site Ramsar en janvier 2008.
Ainsi, pas la peine d'emmener votre canne à pêche, mais plutôt votre tuba et le masque qui va avec. Ce jour-là, une régate de voiliers multicolores offrait un cachet arc-en-ciel au dessus du bleu de la mer calme. Un moment zen à apprécier à sa juste mesure….

L'eau poissonneuse du parc marin de Blue Bay
L'eau poissonneuse du parc marin de Blue Bay

Les Aigrettes, réserve naturelle protégée


De Mahébourg, et toujours en bateau, direction l'île aux Aigrettes, qui est une réserve naturelle à laquelle nos amis mauriciens accordent une attention particulière. C'est la Wildlife Foundation qui s'y colle.
Rose-Marie, guide sur cette île de corail de 25 hectares, nous a fait découvrir les milles et une richesses des lieux où cohabitent une végétation luxuriante et de petits animaux de toutes sortes. Entre les bois de bœuf, les bois de rat, les orchidées et autres variétés de vacoas, lézards, tortues, souris se baladent, et au dessus de leurs têtes les pigeons roses, les pigeons des mares et des crécerelles déploient leurs ailes, allant d'arbre en arbre.
«La formation de l'île s'est faite à partir de sable qui s'est fossilisé au fil des temps... C'est en 1987 qu'une convention a été signée pour la privatisation de ce milieu naturel où les Hollandais, à une certaine époque, ont rasé les bois d'ébène... En 1990, il n'y avait plus que neuf pigeons des mares qui ont été recensés. Actuellement, les pigeons roses, les oiseaux à lunettes et le cardinal de Maurice se partagent l'espace aérien de l'île. 25 tortues Aldabra originaires des Seychelles aident à disséminer les graines et à assurer le renouvellement naturel des plantes». Rose-Marie est intarissable et nous amène ensuite à la découverte de quelques chauve-souris, impassibles et la tête à l'envers dans leur cage.
Une boutique-souvenir ferme la visite de l'île aux Aigrettes, sachant que tout ce qui est vendu en cet endroit est réinvesti dans la restauration et la préservation des lieux.

Il suffit de lever la tête et/ou de regarder dans les arbres pour découvrir les oiseaux
Il suffit de lever la tête et/ou de regarder dans les arbres pour découvrir les oiseaux

Une guide hors-pair et passionnée de la nature, en la personne de Rose-Marie, qui connaît l'île sous toutes ses facettes
Une guide hors-pair et passionnée de la nature, en la personne de Rose-Marie, qui connaît l'île sous toutes ses facettes

Des insectes partout. Il suffit d'ouvrir l'œil…
Des insectes partout. Il suffit d'ouvrir l'œil…

Des tortues Aldabra des Seychelles dans la réserve naturelle de l'île aux Aigrettes
Des tortues Aldabra des Seychelles dans la réserve naturelle de l'île aux Aigrettes

Tiens, une chauve-souris «au repos»
Tiens, une chauve-souris «au repos»

Une petite boutique pour les souvenirs: incontournable bien sûr
Une petite boutique pour les souvenirs: incontournable bien sûr

L'île aux Flamands: le «désert»


Si vous êtes amateur de shopping et préférez les bains de foule, circulez, il n'y a rien à voir. L'île aux Flamands, c'est un petit banc de sable côtier qui se situe un peu nulle part dans l'Océan Indien. Vous pouvez le traverser en  quelques foulées tranquilles. Pas âme qui vive, encore moins de flamands et pas un seul arbre pour se protéger du soleil; seul le bruit de la mer pour vous accompagner lors de votre passage sur ce petit bout de terre. Où, paraît-il, des mariages peuvent être organisés.  
A l'Est de Maurice, l'île aux Flamands fait partie des parcs nationaux du pays. Même si l'envie vous prend de jouer à Robinson Crusoë en ces lieux, le pari sera difficile!

Un bout de terre où rien ne pousse, et la mer à perte de vue. Ça vous dit d'être seul au monde?
Un bout de terre où rien ne pousse, et la mer à perte de vue. Ça vous dit d'être seul au monde?

Après la pause déjeuner, tout le monde ré-embarque
Après la pause déjeuner, tout le monde ré-embarque

Le Dalblair: cela s'est passé en février 1902


Le 2 février 1902 plus exactement, ce cargo écossais a échoué sur le récif de la Pointe d'Esny, après un cyclone dévastateur. Des 1474 tonnes du navire, il ne reste plus que ce bout d'épave rongé par le sel et l'eau, sur lequel viennent inlassablement s'abattre les vagues.
Il faut dire que pas moins de 600 épaves reposent sur le fonds de l'océan mauricien, victimes de cyclones et d'erreur de navigation, pour la plupart portant pavillon anglais et français. Tel un fantôme, les restes du Dalblair ne peuvent qu'être vus à distance respectable, compte tenu des dangers potentiels qui peuvent exister autour du vestige. Des bouts de ferraille qui peuvent traîner ici et là et la force des vagues empêchent son approche. Et ce pour le plus grand bonheur de la faune et de la flore qui s'y sont installées au fil du temps.

Roland Chane

Les restes du Delblair pointés vers le ciel, victimes de l'usure du temps qui passe
Les restes du Delblair pointés vers le ciel, victimes de l'usure du temps qui passe


Jeudi 10 Décembre 2015
Lu 368 fois



Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 8 Septembre 2017 - 17:20 Otentic Eco Tent Experience : coup de coeur garanti !