Auto-Moto

Mazda 2: une citadine qui vise haut

Dans un segment très concurrentiel, celui des citadines compactes, la nouvelle Mazda 2, une 5 portes uniquement, se veut résolument différent en étant une alternative aux modèles premium de «petites» dimensions. Assurément, une voiture qui mérite d’être connue…


Une jolie voiture, incontestablement
Une jolie voiture, incontestablement
C’est en effet un segment fort, qui représente la plus grande partie des ventes automobiles. Entre 208, Clio, C3, Fiesta, Polo,… voici donc la Mazda 2, troisième génération, qui n’a plus rien à voir avec sa devancière, apparue en 2007. La Soreva la commercialise depuis quelques mois, avec deux motorisations et trois finitions.
 
Par rapport au modèle qu'elle remplace, elle est un peu plus grande (4,06 m au lieu de 3,92 m) tout en étant aussi légère (975 kg), mais surtout elle se positionne clairement plus haut en gamme, d'ailleurs elle n'utilise plus de composants d'autres marques (plateforme Ford Fiesta ou moteur diesel HDi), ce qui renforce son image de produit 100% Mazda.
 
Esthétiquement
, il suffit de regarder les photos pour constater qu’elle est très séduisante. Son design «kodo», désormais caractéristique de la marque, en fait une Mazda 3 en réduction avec des rondeurs. Capot long, projecteurs à LED, habitacle reculé, flancs bien dessinés, arrière plongeant, elle propose un profil dynamique et attrayant.
 
A l’intérieur, une belle présentation et une touche chic. Sièges en tissu confortables, finition soignée, planche de bord agréable avec un petit liserai en surpiqûre sur la version essayée, avec écran tactile 7 pouces au centre (à partir du deuxième niveau de finition). Un écran qui ne fonctionne qu’à l’arrêt pour des raisons de sécurité, mais une molette rotative permet d’effectuer les réglages en roulant.    
 
Applications, Divertissements, Communication, Paramètres et Navigation, tels sont les thèmes du menu. Toutefois, pour l’instant, pas de navigation opérationnelle sur l’île. Sur la version essayée, il y avait l’affichage tête haute face au conducteur.

Un profil élégant
Un profil élégant
A l’arrière l’espace reste limité, le coffre propose un volume de 280l, pouvant aller jusqu’à 950l banquette arrière rabattue. Cependant, le seuil de chargement est haut.
 
En ce qui concerne l’équipement, trois finitions sont au programme de la Soreva: Elégance, Dynamique et Sélection (voir les détails ci-dessous).
 
Sous le capot, deux possibilités:
- un essence 1.5 Dkyactiv-G  90 ch, boîte manuelle 5 rapports (105 gr CO²) ou boîte automatique 6 rapports (112 gr CO²). Il n'a plus aucun rapport avec l'ancien bloc MZR 1.5 102 ch. Bien que moins puissant, il a cependant plus de couple et il est plus nerveux (9,4 s pour passer de 0 à 100 km/h au lieu de 10,7 s), plus économique (-1.5l/100 km en urbain), et plus écologique (105 gr CO² au lieu de 133).  «La presse spécialisée l'a trouvée très agréable et plus économique que les moteurs concurrents 3 cylindres avec turbo» nous dit-on

-un diesel 1.5 Skyactiv-D 105 ch, boîte manuelle 6 vitesses uniquement (89 gr CO²), dont «les propriétés exceptionnelles de combustion permettent l'élimination des oxydes d'azote sans passer par un catalyseur SCR ou un piège à Nox». C'est le premier moteur Mazda à descendre sous la barre des 100 gr de CO²

Un côté dynamique...
Un côté dynamique...
C’est la version diesel 105 ch Sélection que nous avons pu tester. Le moins que je puisse dire c’est que cette Mazda est bluffante. Souple, agréable, confortable, elle monte vite dans les tours et dispose de franches accélérations. Pour avoir fait la route des Plaines, je confirme qu’elle grimpe bien. «Les sensations de conduite raffinées» sont bien réelles. Bénéficiant d’un excellent rayon de braquage, elle est agile et se révèle sobre côté consommation.

Pour ceux qui recherchent une citadine différente, polyvalente, proposant un bon rapport équipement/performances/prix, des motorisations modernes, la Mazda 2 est un bon choix. Attention, le tarif (à partir de 19 960 euros) n’est pas celui d’une 208 ou d’une Clio de base, mais comme on vous l’a dit, le constructeur japonais se positionne plus haut en gamme, autrement dit premium dans sa catégorie. La fiabilité de la marque n’est plus à démontrer, reste au concessionnaire local à mieux la faire connaître.
A.P.
 

La Mazda 2 troisième génération
La Mazda 2 troisième génération
3 niveaux d'équipements

Dès le niveau Elégance:
- vitres électriques avant et arrières /  climatisation manuelle / limiteur + régulateur de vitesse / capteurs arrières de proximité / connexion Bluetooth intégrée / allumage automatique des feux et des essuie-glaces / volant et pommeau en cuir.

La finition Dynamique a en plus:
- le système de connectivité Mz-Connect avec écran tactile commandé par molette centrale multi-directionnelle HMi / le lecteur CD / les vitres arrières sur-teintées / les jantes alu 15' / les anti-brouillards

La finition Sélection a en plus:
- la sellerie sport avec les parties 'soft-touch' avec surpiqûres sur tableau de bord + console centrale + accoudoirs de portes / l'afficheur tête-haute  / la clé main-libre /  la climatisation automatique /  les jantes alu 16' bi-ton / les feux avant full-leds auto-adaptatifs / le système RVM (option simili-cuir + alcantara  blanc ou noir non disponible à La Réunion).  
 
Tarifs Mazda 2 à la Soreva

- Essence: de 19 960 euros (Elégance 90 ch BVM) à 23 460 euros (Sélection 90 ch BVM ou Dynamique 90 ch BVA)
- Diesel: de 23 560 euros (Elégance 105 ch BVM) à 26 560 euros (Sélection 105 ch BVM)
 





Intérieur agréable
Intérieur agréable

Une planche de bord épurée certes mais bien finie
Une planche de bord épurée certes mais bien finie

L'écran tactile uniquement sur la version Sélection
L'écran tactile uniquement sur la version Sélection

Surpiqûre sur la planche de bord de la version essayée
Surpiqûre sur la planche de bord de la version essayée









Lundi 20 Février 2017
P. Ant.
Lu 192 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Septembre 2017 - 14:07 Trophée de la femme : Les femmes au volant