Auto-Moto

Nissan Navara: un pick-up embourgeoisé

Une fois n’est pas coutume, c’est un pick-up que nous avons testé, l’occasion de constater que le pick-up de papa n’est plus d’actualité. En 2017, cet utilitaire, réputé pur et dur, veut ressembler de plus en plus à un SUV, tout en gardant son côté robuste. Histoire de ratisser large.


Un pick-up qui a du peps!
Un pick-up qui a du peps!
Le premier pick-up de Nissan est apparu en… 1935! Le King Cab a été lancé en 1977, et depuis les évolutions ont été constantes. Plus de 14 millions de pick-up Nissan ont été écoulés dans 180 pays, c’est dire si la réputation de la marque sur ce terrain est désormais mondiale.
 
Le Nissan Navara est apparu en 2005, la deuxième génération, le NP300 Navara, a été lancée en 2016, la Sogecore commercialise ce nouveau modèle depuis le mois d’octobre. Il existe en trois carrosseries avec benne évidemment: Simple Cab (uniquement sur commande à La Réunion), King Cab (2 portes, 2 vraies places, 5,25 m de long) et Double Cab (5 places, 4 portes, (5,33 m de long).
 
Précision importante: Nissan a équipé son Double Cab d’une suspension arrière multibras à ressorts hélicoïdaux (système unique sur ce segment), en lieu et place des ressorts à lames, ce qui se traduit par un certain confort tout en conservant les capacités nécessaires pour un tel véhicule. Le constructeur japonais a gardé le châssis échelle tout en l’améliorant, et également l’essieu arrière rigide.
 
Le NP300 Navara dispose d’1 tonne de charge utile et d’une capacité de traction de 3,5 tonnes. Grâce au système d’arrimage C-Channel intelligent, on peut attacher des charges de toute forme et toute taille aux trois côtés du plateau du pick-up.

Un utilitaire polyvalent...
Un utilitaire polyvalent...
Côté esthétique, vous pouvez le constater sur les photos, le Navara est séduisant, son air de famille avec le Qashqai et le X-Trail sautant aux yeux. Et plusieurs éléments de carrosserie le rendent attrayant.
 
Le Navara est motorisé par un 2,3l dCi avec deux niveaux de puissance, 160 et 190 ch (ce dernier étant biturbo), avec de série une boîte de vitesses manuelle à 6 rapports, et en option une boîte auto 7 vitesses sur le 190 ch.
Nissan annonce “des économies de carburant exceptionnelles, en baisse de 24% par rapport à la version précédente, à partir de 6,3 l/100 km et des émissions de CO₂ à partir de 166 g/km”. Nous confirmons que la consommation de notre voiture d’essai était très raisonnable.
 
Trois finitions sont au programme à la Sogecore:
 
- Acenta à partir de 29 900 euros (clé intelligente
et bouton de démarrage, Cruise control & limiteur de vitesse, système audio avec connexions USB, Aux-in et Bluetooth, jantes alu 16", feux à allumage automatique)
 
- Navara N-Connecta à partir de 31 900 euros (climatisation automatique dual zone avec filtre à pollen, pommeau de levier de vitesse en cuir et frein à main en cuir, ajustement automatique des feux, jantes alu 18", NissanConnect 7" avec caméra de recul)
 
- Navara Tekna à partir de 41 900 euros (phares et feux diurnes à LED, rail de toit, toit verre, climatisation automatique dual zone avec filtre à pollen, jantes Alu 18", lave-phares télescopiques

Identité Nissan
Identité Nissan
L’intérieur ne ressemble nullement à ce que vous pourriez avoir comme préjugés s’agissant d’un pick-up. La planche de bord est moderne, on est assis haut, les sièges sont confortables, et l’équipement est intéressant selon les finitions.
 
Sur la version essayée, il y avait une caméra de recul avec un petit écran situé dans le rétroviseur intérieur. En revanche, il n’y avait pas d’alarme sonore de recul, ce qui est dommage vu le gabarit du véhicule. 
 
Trois modes de conduite sont disponibles:
- mode quatre roues motrices élevé pour faire du hors piste léger
- mode quatre roues motrices bas, idéal pour faire du hors piste ardu ou pour conduire dans le sable, la neige ou la boue épaisse
- mode deux roues motrices pour conduire sur l’asphalte.
Avec des caractéristiques comme l’aide au démarrage en côte ou le contrôle de la vitesse en descente.
 
A l’usage, le Navara essayé, le 160 ch à boîte manuelle, se révèle polyvalent et performant (le 190 ch doit être encore plus puissant et efficace). Sur route, il nous fait penser à un SUV, stable, équilibré, en ville il faut faire attention à ses mensurations pour se garer, et sur route de montagne -on est monté au Maïdo, en plus par temps pluvieux-, il répond aux sollicitations. Il faut juste s’habituer à la direction en anticipant sur les virages. Attention au rayon de braquage qui est large! 
 
Le Nissan Navara est tout autant un utilitaire à usage professionnel, avec des capacités de transport exceptionnelles, qu’un véhicule de loisirs. Nissan est tellement sûr de sa fiabilité que le constructeur propose 5 ans de garantie (ou 160 000 km), conditions précises à voir avec le concessionnaire. 
 
Pour conclure, sachez que le NP300 Navara a été désigné «Pick-up international de l’année 2016» par 26 journalistes européens, devançant le Mitsubishi L200 et le Ford Ranger. Un atout de plus pour ce pick-up newlook.
A.P


Une grande benne...
Une grande benne...

Grâce au système d’arrimage C-Channel intelligent, vous pouvez attacher des charges de toute forme et toute taille aux trois côtés du plateau du pick-up
Grâce au système d’arrimage C-Channel intelligent, vous pouvez attacher des charges de toute forme et toute taille aux trois côtés du plateau du pick-up


Une capacité de remorquage de 3,5 tonnes
Une capacité de remorquage de 3,5 tonnes


Un intérieur très "civilisé"
Un intérieur très "civilisé"

Un mini-écran dans le rétro intérieur
Un mini-écran dans le rétro intérieur

Disponible en 2 places ou en 5 places
Disponible en 2 places ou en 5 places


C'est évidemment un tout-terrain...
C'est évidemment un tout-terrain...



Le NP300 Navara a été désigné «Pick-up international de l’année 2016»
Le NP300 Navara a été désigné «Pick-up international de l’année 2016»





Lundi 13 Février 2017
Lu 293 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Septembre 2017 - 14:07 Trophée de la femme : Les femmes au volant