Evénement

Ophtalmos, opticiens, orthoptistes: en colloque à Saint-Denis

Le 1er Colloque de la Santé Visuelle dans l'Océan Indien se tient ce vendredi et demain samedi à l'Hôtel Mercure Créolia à Saint-Denis.


Les métiers de la santé visuelle réunis
Les métiers de la santé visuelle réunis
C'est Frédéric Narassiguin, président d'Optique de Bourbon, qui est à l'origine de ce colloque, une première dans l'Océan Indien, et même une première même au niveau national selon Ludovic Mathieu, président du Groupement des Industriels et Fabricants de l'Optique, présent à ce colloque.

Réunir les ophtalmologistes, les opticiens et les orthoptistes dans un même lieu pour parler santé visuelle, c'est une initiative destinée "à faire un point complet sur toutes les évolutions des professions concernées, mais aussi à déterminer l'organisation et la structuration de la filière à La Réunion, afin de garantir une meilleure qualité de soins".

Des invités de marque ont répondu présents à ce colloque: Thierry Bour, président du Syndicat National des Ophtalmologistes de France, Laurent Milstayn, président du Syndicat National Autonome des Orthoptistes, Ludovic Mathieu, ainsi que quelques spécialistes venus de métropole.

Au niveau local, le Dr François Rahmani, ophtalmologiste, Stéphane Vaude, président du Syndicat d'Opticiens Réunionnais, Erick Karoutchi, opthoptiste, et bien d'autres encore interviendront lors de ce colloque qui abordera plusieurs thèmes et qui espère réunir un maximum de personnes concernées pendant ces deux jours. Un colloque soutenu par la Région Réunion, en particulier par Yolaine Coste, vice-présidente, et aussi ophtalmologiste.

La problématique existante, partout en France, est le manque d'ophtalmologistes et les délais d'attente pour avoir un rendez-vous. Quand il faudrait au minimum 300 nouveaux spécialistes par an, il n'y a que 150 qui entrent en activité chaque année.
Pour pallier à ce manque, la profession a demandé à ceux qui devaient partir à la retraite de travailler plus longtemps, et a également validé l'installation d'ophtalmos étrangers. "C'est encore insuffisant face à la demande" dit Thierry Bour. 

La filière optique compte 150 entreprises de toutes tailles en France, faisant travailler directement 10 000 personnes. "Les enjeux d'une bonne vision sont considérables" dit Ludovic Mathieu, "il y a encore énormément de besoins car il s'agit de gérer le capital visuel sur le long terme. Le verre corrige, mais il protège également et corrige aussi certaines pathologies. En 2050, il y aura 5 milliards de myopes dans le monde! Les fabricants d'optique sont au début de l'histoire..."

Pour Laurent Milstayn, l'orthoptiste est un maillon essentiel de la santé visuelle: "Rééducation, exploration de l'organe, dépistage, notre rôle est important notre souhait est devenir des professionnels de pré-consultations des ophtalmologistes. C'est une profession jeune, il y a actuellement 3 000 orthoptistes en France (dont 2 000 libéraux), à La Réunion ils sont 57, dont 37 libéraux. La formation est importante, elle doit se développer".

Ce vendredi jusqu'à 18h30 et demain samedi 8 avril, de 9h à 17h, les trois professions réunies feront un état des lieux, débattront sur divers thèmes et évoqueront l'avenir.
A.P.





 

De gauche à droite: Erick Karoutchi, opthoptiste, Laurent Milstayn, président du Syndicat National Autonome des Orthoptistes, Ludovic Mathieu, président du Groupement des Industriels et Fabricants de l'Optique, Yolaine Coste, vice-présidente de la Région, Thierry Bour, président du Syndicat National des Ophtalmologistes de France, Dr François Rahmani, ophtalmologiste, Stéphane Vaude, président du Syndicat d'Opticiens Réunionnais, et Frédéric Narassiguin, opticien
De gauche à droite: Erick Karoutchi, opthoptiste, Laurent Milstayn, président du Syndicat National Autonome des Orthoptistes, Ludovic Mathieu, président du Groupement des Industriels et Fabricants de l'Optique, Yolaine Coste, vice-présidente de la Région, Thierry Bour, président du Syndicat National des Ophtalmologistes de France, Dr François Rahmani, ophtalmologiste, Stéphane Vaude, président du Syndicat d'Opticiens Réunionnais, et Frédéric Narassiguin, opticien

Vendredi 7 Avril 2017
Lu 206 fois