Evénement

Proviseur soi-disant "agressé" au lycée Jean Perrin : La vidéo qui contredit la version du proviseur

Le syndicat CGTR educ'Action a été le premier ce jeudi à signaler un énième cas de violence dans l'enceinte d'un établissement scolaire. Il ne s'agissait pas cette fois-ci d'une bagarre entre élèves mais entre adultes et la victime désignée était supposée être le proviseur du lycée Jean Perrin à Saint-André. Ceci avait entrainé le débrayage de l'ensemble du personnel éducatif du lycée pendant environ une demi-heure.


"Tape premier ou va voir", lance le parent mécontent, sans imaginer la suite......
"Tape premier ou va voir", lance le parent mécontent, sans imaginer la suite......
Quelques heures plus tard, une vidéo vient tempérer cette version. 

Filmée par un lycéen, cette vidéo postée jeudi soir sur la page Radar974 montre ce qui semble être un "parent d'élève" (bas de jogging noir et tee shirt orange) provoquer verbalement le proviseur (chemise grenat et des papiers à la main) mais surtout le gardien du lycée (cheveux grisonnants, pantalon noir et chemise mauve) qui vient s'interposer entre le parent et le proviseur. 

Les paroles de ce père décidément excité, appellent même le gardien à "frapper en premier" en tendant la joue, jusqu'à ce que le gardien finisse par craquer. Un premier coup de poing est donné, qui n'atteint pas sa cible. S'en suit une bagarre au cours de laquelle le proviseur tente de calmer les deux hommes, avec, là aussi, des protagonistes extérieurs au différend qui viennent donner des coups de poings dans l'attroupement qui s'est créé.  

Dans la bousculade, le proviseur se retrouve poussé par le parent d'élève et tombe sur ses fesses. Le parent d'élève est pourchassé et n'a d'autre solution que de décamper en montant dans son véhicule.  

Plus de peur que de mal donc, si ce n'est pour l'honneur et la dignité du proviseur. Et une version qui diffère assez nettement de celle donnée par le syndicat CGTR educ'Action...
 

 
 
 

Vendredi 1 Septembre 2017
Zinfos974
Lu 1131 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 13 Février 2018 - 16:27 Une île réservée aux femmes en vacances