People Réunion

Samia Badat, Secrétaire Nationale UMP “Donner une image positive de l’Islam en France”

Samia Badat, qui était directrice de cabinet de Patrick Karam, l’ex-délégué interministériel pour l'Egalité des chances des Français d'outre-mer (voir notre page Indiscrétions), ne sait pas encore ce qu’elle va faire. En attendant, Samia, qui a été nommée il y a quelques semaines Secrétaire Nationale à l’UMP, a participé ce mardi 5 avril au débat sur la laïcité à Paris. Explications avec la jeune Réunionnaise.


Samia Badat, Secrétaire Nationale UMP  “Donner une image positive de l’Islam en France”
En quoi consiste votre mission de Secrétaire Nationale à l’UMP?
C’est une fonction politique, non rémunérée, au sein du parti majoritaire, qui m’a été confiée par Jean-François Copé. Je suis un relais de l’UMP auprès des Français, en particulier sur le thème qui m’a été confié, les nouveaux engagements solidaires. Ce qui ne m’empêche pas de m’exprimer ou de travailler sur d’autres thématiques.

Qu’est-ce-que les nouveaux engagements solidaires?
Il s’agit des nouvelles formes de solidarité, par exemple tout ce qui a trait à l’économie solidaire ou encore à la solidarité intergénérationnelle.
C’est un thème assez large, qui est d’actualité, car l’urbanisation ou encore le vieillissement de la population impliquent l’émergence de nouvelles formes de solidarités, en plus du travail mené par l’Etat et les collectivités locales.
Je pense que des actions telles que la «Fête des voisins» ou le «Pari solidaire» (qui loge les étudiants à Paris chez les personnes âgées) sont à encourager. C’est une thématique vaste, avec beaucoup de marge de manœuvre, et je mesure la confiance qui m’a été donnée.

Que pensez-vous de Jean-François Copé qui est à la tête de l’UMP?
Je suis très honorée et très flattée qu’il ait pensé à moi pour intégrer son équipe, il est extrêmement dynamique, efficace et sans langue de bois, et c’est un honneur pour moi de travailler à ses côtés.
Depuis qu’il est à la tête de notre mouvement, les militants ont vu le changement. Notre parti est devenu pro-actif, on est sur le terrain, on lance des débats.

Récemment, on vous a vu prendre la défense du débat pourtant controversé sur la laïcité; comment expliquez-vous votre positionnement?
La question n’est pas de s’opposer ou pas à un débat. Nous sommes dans un pays démocratique, et on ne peut pas décemment interdire qu’un débat ait lieu. Par contre, il doit se faire en bonne intelligence et en concertation avec les personnes concernées. C’est pour cela, qu’à mon niveau, j’essaie de créer des passerelles afin de dénouer les tensions. J’ai organisé une rencontre entre Jean-François Copé et les représentants de la communauté musulmane de La Réunion, mais également un autre rendez-vous avec le président de l’UAM 93 (Union des Associations Musulmanes de la Seine Saint-Denis).
L’essentiel est de nouer le dialogue. D’ailleurs, les rendez-vous ont été constructifs, puisque de part et d’autre les malentendus ont été dissipés.

Allez-vous participer à ce débat et quel sera votre message?
Bien sûr. Je suis à l’UMP et je suis Française de confession musulmane, il est donc de mon devoir d’intervenir pour donner une image positive de l’Islam et de montrer qu’on peut être un citoyen français parfaitement integer, sans pour autant renier sa foi et son identité.
Je parlerai principalement de l’Islam réunionnais, comment il a été construit, et en quoi il pourrait servir d’exemple. En intervenant lors du débat et en m’impliquant dans sa préparation, je peux apporter ma sensibilité. Il n’y a rien de pire que la politique de la chaise vide.

Les sondages lui sont défavorables, Nicolas Sarkozy peut-il encore gagner en 2012?
Quoique l’on puisse penser du Président, son bilan sur le fond est très positif: la réforme des retraites menée à son terme, la réforme des universités, la présidence de l’Union Européenne menée avec succès, sa gestion de la crise financière, son leadership sur la crise libyenne…
Il reste encore plus d’un an avant l’élection présidentielle, j’espère que d’ici là, les Français prendront conscience que Nicolas Sarkozy a entrepris des réformes audacieuses et nécessaires pour le pays. La critique est aisée, mais l’art est difficile…
Rien n’est joué pour 2012, et ce ne sont pas les sondages qui font les élections, l’Histoire l’a déjà prouvé…

Samia Badat, Secrétaire Nationale UMP  “Donner une image positive de l’Islam en France”
Débat à Paris
Le débat sur la laïcité a eu lieu à l'Hôtel Pullman Paris Montparnasse ce mardi 5 avril, sous l'égide de Jean-François Copé. Y ont participé des représentants de divers cultes (l'Imam de Drancy, le Grand Rabbin, le Grand Orient de France...), et des membres de la société civile (des intellectuels, des journalistes, des présidents d'association, des inspecteurs du travail), des ministres (François Baroin, Bruno Lemaire, Valérie Pécresse, Jeannette Bougrab), ainsi que des secrétaires nationaux de l'UMP qui avaient quelque chose à dire sur le sujet (Hamida Rezeg, Coumba Dioukhane, Robert Lecou et Samia Badat donc).

Lundi 11 Avril 2011
Aziz Patel
Lu 1399 fois



Dans la même rubrique :
< >