Evénement

Week-end de la Laïcité : Saint-Benoît donne l'exemple

Deuxième édition et autant de succès pour le Week-end de la Laïcité organisé à Saint-Benoît dans le quartier de Bras Fusil avec la participation d'un grand nombre d'associations et des écoles bénédictines. Expositions, ateliers divers, animation podium, remise de diplômes et activités sportives ont marqué ce regroupement que la Présidente de la Maison des Associations (MDA) a voulu placer sous le signe de la tolérance.


Jacky Prianon et Bruno Tessier (au micro) de la DJSCS, Monique Catala, adjointe au maire de Saint-Benoît, et Jocelyne Mardom, présidente de la Maison des Associations
Jacky Prianon et Bruno Tessier (au micro) de la DJSCS, Monique Catala, adjointe au maire de Saint-Benoît, et Jocelyne Mardom, présidente de la Maison des Associations
«Solidarité», «;partage», «regroupement», « respect de l'autre », sont autant de mots prononcés à plusieurs reprises lors de ce week-end de la Laïcité organisé sur le parvis de la Médiathèque transformé pour l'occasion en village du « vivre ensemble ». En ouverture, Monique Catala, représentant le maire Jean-Claude Fruteau, de rappeler le fondement de la loi du 9 décembre 1905, sur la laïcité, qui se veut « indivisible, laïque, démocratique et sociale ». La République Française a ainsi institué la loi de séparation des églises et de l'Etat. « La loi du 9 décembre 1905 est la pierre angulaire de notre république...Elle a été le combat de plusieurs personnalités connues, tels que Jean jaurès, Georges Clémenceau, Aristide Briand », a souligné l'élue de Saint-Benoît.
 

«La plus belle des vertus»



De son côté la Présidente de la Maison des Associations Jovcelyne Mardom, relève un plus grand nombre de participants pour cette deuxième édition, avec par conséquent «des ateliers et des partenaires nombreux par rapport à la première édition». Elle avait choisi le mot « tolérance » pour adresser son message au public , citant Paul Henri Spaak lors de son discours du 2ème congrès de la Fraternité Mondiale (créée en 1950 à Paris), et qui s'est déroulé en octobre dernier. «La tolérance est la plus belle des vertus. Rien n'est possible sans cette disposition de l'âme. Elle est une question préalable à tout contact humain...».

Dans le village, les activités se sont poursuivies pendant toute la journée, et des expositions étaient présentées dans les locaux de la Maison des Associations qui regroupe actuellement une  cinquantaine d'associations Bénédictines. Initiations et démonstrations aux gestes de secours, ateliers de peinture, danses, jeux et concours ont mobilisés la MJC de Saint-Benoît, la Protection Civile, la Croix-Rouge Française, CECIFoot, l'Amicale Régimentaire et plein d'autres associations.

Une douzaine de jeunes se sont vus remettre le diplôme de Service Civique sur le podium, par les officiels, en présence de Bruno Tessier, de la Direction de la Jeunesse, des Sports et de la Cohésion Sociale de la Réunion. Un bel exemple donné , pour une « politique publique au service de tous ».

Roland Chane



Atelier de graff dans les locaux de la MDA
Atelier de graff dans les locaux de la MDA

Des animations sur le podium, préparées par les jeunes participants
Des animations sur le podium, préparées par les jeunes participants

Remise des diplômes du Service Civique
Remise des diplômes du Service Civique

L'équipe de la MDA : Jocelyne Mardom, présidente, Jimmy Bègue, Directeur, Willy Réséda, Fabrice Lambert et Frédéric Oléry
L'équipe de la MDA : Jocelyne Mardom, présidente, Jimmy Bègue, Directeur, Willy Réséda, Fabrice Lambert et Frédéric Oléry

Le stand du Service Civique, placé sous la responsabilité de Bruno Tessier de la DJSCS
Le stand du Service Civique, placé sous la responsabilité de Bruno Tessier de la DJSCS

















Lundi 12 Décembre 2016
P. Ant.
Lu 169 fois



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 8 Août 2018 - 15:42 15 ans de calvaire pour l'esclave sexuelle